SODEC en bref

Mission

Créée en 1995 en vertu de la Loi sur la Société de développement des entreprises culturelles, la SODEC a pour mandat spécifique de promouvoir et de soutenir, dans toutes les régions du Québec, l’implantation et le développement des entreprises culturelles. Elle contribue à accroître la qualité des produits et services, ainsi que leur capacité à être concurrentiels au Québec, dans le reste du Canada et à l’étranger.

La SODEC a également le mandat de protéger et de mettre en valeur le parc immobilier patrimonial dont elle est propriétaire depuis 1989.

Vision

Agir avec leadership pour développer les entreprises culturelles québécoises dans un contexte de mutations technologiques et d’adaptation à l’évolution des marchés, au Québec et à l’étranger.

Clientèles

L’industrie du cinéma et de la télévision

 
 
 
 
 
 
  • Les maisons de production de courts, moyens et longs métrages de fiction, de documentaires et d’animation
  • Les promoteurs et distributeurs de la production cinématographique et télévisuelle québécoise
  • Les jeunes créateurs
  • Les exploitants de salles de cinéma
  • Les festivals, événements et activités promotionnelles qui valorisent le cinéma et la production télévisuelle au Québec et à l’étranger

L'industrie du livre et de l'édition

 
 
 
 
 
 
  • Les éditeurs agréés
  • Les librairies agréées
  • Les salons du livre
  • Les différentes associations professionnelles et regroupements du milieu

L’industrie des métiers d’art et des arts visuels

 
 
 
 
 
 
  • Les artisans et les entreprises en métiers d’art
  • Les événements de commercialisation des métiers d’art
  • Les galeries d’art
  • Les différentes associations professionnelles du milieu

L’industrie de la musique et des variétés

 
 
 
 
 
 
  • Les entreprises québécoises de production d’enregistrements sonores, de spectacles, de gérance d’artistes et d’agence de spectacles, tant en musique qu’en variétés
  • Les festivals, événements et activités promotionnelles qui valorisent la production de musique et de spectacles de variétés au Québec et à l’étranger
  • Les différentes associations professionnelles du milieu

Le patrimoine immobilier

 
 
 
 
 
 
  • Les partenaires résidentiels, commerciaux, culturels et touristiques

Partenaires

Par ailleurs, la SODEC est partenaire de deux fonds d’investissement, soit le Fonds d’investissement de la culture et des communications, une société en commandite de capital de risque dont l’activité est d’investir dans des entreprises oeuvrant dans les domaines de la culture, des communications et du numérique, et le Fonds Capital Culture Québec, une société en commandite dont le but est de fournir une forme de financement innovatrice aux entreprises culturelles québécoises désireuses d’exporter leurs projets ou produits culturels québécois d’envergure.

Approche

La SODEC conjugue les mondes de la culture et de l’économie : elle appuie la production artistique afin que les oeuvres culturelles québécoises se démarquent auprès des publics d’ici et d’ailleurs tout en veillant à ce que les entreprises développent leur plein potentiel économique. Ainsi, la SODEC contribue au rayonnement de la culture québécoise et à sa notoriété tout en participant au développement d’industries culturelles fortes et dynamiques.

Dans l’axe culturel, elle poursuit des objectifs visant :

  • l’épanouissement de la création;
  • l’expression de la plus grande diversité;
  • la diffusion et le rayonnement de la production artistique;
  • l’accès à cette culture pour l’ensemble des citoyens.

 

Dans l’axe économique, elle poursuit des objectifs visant :

  • le soutien au développement et à la stabilisation des entreprises;
  • la structuration des domaines d’activités;
  • la mise en place des conditions qui favorisent la commercialisation et l’exportation;
  • la mise en valeur d’activités de maillage entre les entreprises.

Fonctions

La SODEC élabore des programmes, administre l’aide financière publique destinée aux entreprises des industries de la culture et des communications du Québec, offre du financement, gère les mesures fiscales et conseille le gouvernement sur les orientations à privilégier dans ses champs de compétences.

Pour ce faire, elle participe à l’action gouvernementale québécoise dans le domaine culturel et s’assure de sa cohérence en exerçant quatre fonctions complémentaires.

  1. Elle élabore des programmes d’aide et administre l’aide gouvernementale destinée aux entreprises culturelles pour soutenir la production, la mise en marché, la diffusion et l’exportation des œuvres, favorisant ainsi la création. Cette aide est accordée sous forme d’investissements, de subventions ou d’aides remboursables.
  2. Elle élabore la politique financière et offre les services d’une banque d’affaires dans les différents domaines de la culture et des communications. Le niveau de financement autorisé vise à répondre à l’ensemble des besoins financiers des entreprises culturelles, en complémentarité avec d’autres partenaires financiers, afin de créer des liens d’affaires à long terme entre les entreprises culturelles et les milieux financiers. Notamment, l’intervention de la SODEC auprès des entreprises a pour but de soutenir le développement de l’ensemble de leurs activités, de permettre la réalisation de leur potentiel d’expansion, d’assurer leur pérennité, entre autres par la relève ou la transmission d’entreprises, de renforcer et de maintenir la propriété québécoise, d’assurer le financement de projets porteurs ainsi que de soutenir le développement numérique. Les outils financiers de la banque d’affaires comprennent le prêt et la garantie de prêt, et exceptionnellement, la banque d’affaires participe sous forme d’investissements aux projets ou de capital-actions.
  3. Elle gère, pour le gouvernement du Québec, les mesures d’aide fiscale destinées aux entreprises culturelles. Celles-ci prennent la forme de crédits d’impôt remboursables à la production d’oeuvres. Le rôle de la SODEC consiste à évaluer l’admissibilité des entreprises et des projets, et s’il y a lieu, à estimer le montant du crédit d’impôt pressenti pour un projet donné. Ces mesures sont applicables dans les domaines du cinéma et de la production télévisuelle, de la musique et des variétés, des événements ou environnements multimédias hors Québec, ainsi que dans l’édition de livres.
  4. Elle mène des recherches et des analyses sectorielles ou y participe, elle coordonne le travail de diverses commissions consultatives et elle effectue des veilles sur l’industrie culturelle ainsi que le numérique.