Taux préférentiel - juillet 2014 Imprimer Contact Augmenter la taille de la police Augmenter la taille de la police
Mandat

Parce que notre culture est une force

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) participe à l’essor des entreprises et au rayonnement des œuvres

La SODEC est une société du gouvernement du Québec qui relève de la ministre de la Culture et des Communications. Elle soutient la production et la diffusion de la culture québécoise dans le champ des industries culturelles.

Depuis 1995, la SODEC poursuit résolument son mandat : promouvoir et soutenir l’implantation et le développement des entreprises culturelles, y compris les médias, dans toutes les régions du Québec. De plus, elle détient une mission de protection et de mise en valeur d’un parc immobilier patrimonial. La liste complète des immeubles se retrouve sur ce site, dans la section Patrimoine immobilier.

Concilier culture et économie

Pour accomplir son mandat, la SODEC relève le défi de parler à la fois de création artistique et d’affaires. Elle y parvient en alliant le langage entrepreneurial au développement culturel et en misant sur la culture comme secteur de développement économique.

L’appui de la Société aux entreprises culturelles constitue un soutien constant à la création artistique. Les outils financiers qu’elle met à leur disposition leur permettent de s’engager dans la création, la production, la diffusion et l’exportation des œuvres.

La SODEC a développé une connaissance approfondie des industries culturelles. C’est ainsi qu’elle réussit à bien comprendre la situation des entreprises; qu’elle ajuste son action à leur dynamique particulière et propose des outils financiers bien adaptés à la réalité de leurs filières professionnelles.

Favoriser la réciprocité

L’identité du Québec est fortement marquée par le succès de ses artistes ici et dans le monde. Le Québec affirme son droit de soutenir la culture sur son territoire en même temps qu’il recherche la réciprocité des échanges avec celles venues d’ailleurs.

Le marché intérieur québécois est limité et déjà fortement sollicité par des productions étrangères. Il faut, pour des raisons aussi bien culturelles qu’économiques, saisir le marché de la meilleure façon possible et soutenir l’activité des entreprises culturelles qui contribuent au succès des artistes.

Ce faisant, nous voulons être une terre d’accueil pour d’autres cultures au contact desquelles la société québécoise s’enrichit. Cette relation avec d’autres cultures conduit à la promotion de la diversité culturelle.

Dans un esprit d'ouverture, la SODEC intervient :

Avec souplesse

L’approche de la SODEC est souple et adaptée aux besoins réels des différents milieux. Les programmes d’aide et les services financiers qu’elle offre sont revus régulièrement. Les décisions sont prises rapidement et reposent en bonne partie sur les plans d’affaires des entreprises.

En partenariat

La SODEC est en relation de partenariat avec les milieux culturels. Agissant sur l’environnement des entreprises, elle se soucie des conditions dans lesquelles s’exerce l’entrepreneuriat au sein de chacune des filières des industries culturelles. Comme elle ne produit ni ne diffuse elle-même les œuvres, elle exerce son rôle dans une relation de confiance avec les entreprises, les associations et les interlocuteurs gouvernementaux.

Dans la transparence

Les processus décisionnels de la SODEC sont connus. L’information est partagée et facile d’accès. La relation d’affaires avec l’entreprise est directe et comporte, lorsque nécessaire, un rôle conseil.

Tous les trimestres, la Société publie la liste des personnes et des entreprises qui reçoivent une aide financière en vertu de ses programmes. Son rapport annuel de gestion contient l’énumération de toutes ses interventions.

Forte de sa représentativité

L’originalité de la SODEC tient au fait qu’elle allie les compétences des milieux professionnels aux exigences de la gestion des fonds publics. Les membres de son conseil d’administration, nommés par le gouvernement, sont issus de chacun de ses domaines d’intervention.

De plus, la Société a l’obligation de former un Conseil national du cinéma et de la production télévisuelle (CNCT) et des commissions consultatives (livre, disque et spectacle de variétés, métiers d’art) dont le président, désigné par le gouvernement, est un membre du conseil d’administration.

Depuis sa création, la SODEC a aussi créé des commissions du doublage, de Place-Royale, des œuvres numériques interactives et du financement.

Toutes ces instances conseillent la Société sur des questions qu’elle leur soumet, et elle a l’obligation de les consulter dans l’élaboration de ses programmes d’aide. En outre, le CNCT, assisté de la Commission du doublage, conseille la ministre de la Culture et des Communications quant à l’application de la Loi sur le cinéma.

La SODEC est ainsi en relation permanente avec l’ensemble des milieux de la culture, ce qui est déterminant pour la qualité de ses interventions.

Une action au service des entreprises et des œuvres

La SODEC a pour mandat global d’apporter l’aide financière publique aux entreprises qui œuvrent dans les domaines suivants :

  • Livre
  • Musique et variétés
  • Cinéma et production télévisuelle
  • Métiers d’art / arts visuels
  • Patrimoine immobilier

Chacun de ces domaines, avec ses activités de création, de production, de diffusion et d’exportation constitue une industrie culturelle. La responsabilité de la SODEC est d’assurer la cohérence de l’action du gouvernement du Québec dans chacune de ces industries.

Les programmes d'aide
La SODEC déploie un éventail de programmes, selon ses domaines d’intervention. L’aide qu’elle accorde prend la forme d’investissement au projet, de subvention, ou d’aide remboursable.

L’aide fiscale

Les mesures d’aide fiscale proposées par le gouvernement du Québec aux entreprises culturelles prennent la forme de crédits d’impôt remboursables sur les coûts de main-d’œuvre liés à la création et à la production des œuvres. Le rôle de la SODEC est d’évaluer l’admissibilité des projets à ces mesures et d’estimer le montant du crédit d’impôt pour un projet donné.

La banque d'affaires

La SODEC offre des services financiers aux entreprises des secteurs de la culture et des communications. Ses services, comparables à ceux d’autres institutions financières, comprennent le prêt et la garantie de prêt. Exceptionnellement, elle investit dans les projets ou les entreprises.

Le soutien à l'exportation

La SODEC a pour mandat de soutenir les entreprises sur les marchés hors Québec. Par son programme d’aide à l’exportation, elle partage le risque des entreprises qui veulent développer leurs activités à l’étranger. Elle a aussi pour responsabilité d’assurer la présence collective de ces entreprises dans les foires, salons et marchés internationaux.

L’observation des milieux

La connaissance des industries culturelles s’appuie sur des recherches et des analyses qui servent à éclairer la prise de décision de la SODEC aussi bien qu’à répondre aux besoins concrets des entreprises et des institutions rattachées au milieu culturel. La SODEC mène elle-même des travaux en ce sens, qu’elle publie, et collabore activement avec l’Observatoire de la culture et des communications du Québec.