La SODEC à Cannes, Retour sur une édition d’exception

Montréal, le 25 mai 2016 — Au terme du 69e Festival de Cannes, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) dresse un bilan extrêmement positif sur une édition exceptionnelle, où trois films québécois se sont brillamment illustrés : Xavier Dolan(Juste la fin du monde) ramène avec lui le Grand Prix, soit le deuxième plus prestigieux du Festival, ainsi que le prix du Jury œcuménique, alors que François Jaros (Oh What a Wonderful Feeling) en compétition à la Semaine de la Critique, et Kim Nguyen (Two Lovers and a Bear), sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, peuvent se targuer d’avoir reçu un accueil chaleureux sur la Croisette.

« C’est définitivement une année exceptionnelle pour le Québec, lance Monique Simard, présidente et chef de la direction de la SODEC. Avec trois sélections aussi prestigieuses, un Grand Prix et une participation de près de 200 professionnels et créateurs québécois, on se souviendra de 2016 comme une année où l’excellence était à l’honneur. »

En effet, la dernière fois que le Québec s’est aussi grandement illustré, c’était en 2003 avec Les Invasions barbares de Denys Arcand,La grande séduction de Ken Scott, 20 h 17, rue Darling de Bernard Émond et la sélection de trois coproductions minoritaires : Les triplettes de Belleville, La petite Lili et Tiresia.

Des activités professionnelles réussies
Le pavillon de la SODEC, nouvellement appelé Québec créatif, s’est refait une beauté cette année, permettant aux professionnels de partout dans le monde d’apprécier ses nouvelles couleurs vives, son slogan « Découvrez la crème de la crème du cinéma québécois » et le visage de Xavier Dolan comme emblème de l’excellence québécoise.

Le pavillon a donc été l’hôte de nombreuses activités professionnelles, dont une rencontre portant sur la coproduction entre le Québec et l’Irlande et une séance d’information donnée par EAVE (European Audiovisual Entrepreneurs), un organisme de soutien aux producteurs. Une activité d’information pour le programme Cinéfondation a aussi grandement retenu l’attention, de même qu’une présentation sur le nouvel incitatif fiscal fédéral belge (Tax Shelter Belgique). Également, le pavillon a été l’hôte d’une soirée de réseautage accueillant plus de 300 personnes et ayant donné lieu à de nombreuses rencontres fructueuses, notamment entre des producteurs brésiliens et québécois, ainsi que des représentants de plusieurs festivals.

Plusieurs représentants de la presse écrite et télévisuelle ont choisi le pavillon Québec créatif pour réaliser des entrevues ou des séances photo avec les professionnels québécois. Entre autres, le réalisateur (Kim Nguyen) et les acteurs (Tatiana Maslany et Dane DeHaan) de Two Lovers and a Bear se sont prêtés au jeu.

La troisième édition du SODEC_LAB Immersion Cannes, un laboratoire de formation axé sur la coproduction internationale et destiné à des producteurs talentueux de la relève, a connu un franc succès, avec l’encadrement professionnel de la productrice Félize Frappier(Ville-Marie, Corbo, L’autre maison et Marécages).

Le traditionnel petit-déjeuner de coproduction francophone a été marqué par une forte participation des professionnels québécois et issus de la Francophonie, qui ont pu échanger sur leurs projets et développer de nouveaux contacts en vue de coproductions futures.

Pour la première fois, la SODEC a coordonné la rencontre entre des étudiants provenant de quatre Cégeps et les professionnels québécois du film Oh What a Wonderful Feeling, soit la productrice Fanny-Laure Malo, le réalisateur François Jaros et la directrice de production Astrid Barrette-Tessier. L’expérience fut si chaudement accueillie qu’elle sera répétée l’an prochain.

La présence d’une déléguée aux relations d’affaires, responsable de faire le lien entre les différents professionnels, a été grandement appréciée tant par la clientèle québécoise que les professionnels étrangers, lesquels ont pu comprendre les incitatifs offerts relativement à la coproduction québécoise.

À l’ère de la réalité virtuelle
La SODEC a fait la part belle à la réalité virtuelle cette année, en présentant conjointement avec le Centre Phi et en collaboration avec leBureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ), une expérience collective des œuvres de Felix & Paul Studios ainsi qu’une rencontre avec ses représentants, Stephane Rituit et Ryan Horrigan, au Pavillon NEXT.

Elle a également offert à Québec créatif un espace dédié au Jardin de réalité virtuelle du Centre Phi, consacré à la diffusion des œuvres de réalité virtuelle les plus novatrices de l’heure. Tout au long du Marché du film, les visiteurs ont fait la file d’attente pour enfiler les lunettes et vivre cette expérience unique.

Toujours au Pavillon NEXT, Monique Simard a participé à un panel modéré par la fondatrice de Power to the Pixel, Liz Rosenthal, portant sur les médias interactifs et intitulé « Meet the financiers & commissionners of interactive and innovative media ». Emmanuel Cocq(Creative Europe) et Dominico La Porta (Wallimage) figuraient également parmi les panélistes.

La SODEC lève son chapeau à cette grande édition qui permet aux publics et professionnels de partout dans le monde de s’émerveiller de l’indéniable talent québécois.

À propos de la SODEC
La SODEC a le mandat de promouvoir et de soutenir le développement des entreprises culturelles au Québec et à l’étranger dans les secteurs du cinéma et de la production télévisuelle, du livre, des métiers d’art ainsi que de la musique et des variétés.

Source

Isabelle Mercille
Directrice des communications et des relations institutionnelles
514 841-2200 | 1 800 363-0401
info@sodec.gouv.qc.ca
www.sodec.gouv.qc.ca