La SODEC soutiendra sept projets de courts et de moyens métrages de fiction

Montréal, le 28 mai 2018 – La direction générale du cinéma et de la production télévisuelle de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) apportera son soutien à sept projets de courts et de moyens métrages de fiction dans le cadre de son programme d’aide à la production (volet 2, court et moyen métrage de fiction), à la suite du dépôt du 21 février.

« La singularité des projets retenus est digne de mention. Tous nous sortent des sentiers battus tout en présentant des sujets et des personnages particulièrement touchants », a mentionné Johanne Larue, directrice générale du cinéma et de la production télévisuelle à la SODEC.

Les projets qui seront soutenus par la SODEC sont :

Aimé
Trois sœurs se retrouvent pour vider l’appartement minuscule et encombré de leur père récemment décédé. Tâche longue, fastidieuse et chargée d’émotions. Trois femmes. Trois univers. Chacune porte son bagage, ses blessures, ses attentes déçues face à ce père idéalisé, adoré et détesté. À la fin de cette journée, le désordre règne toujours dans l’appartement. Mais les cœurs et les âmes ont jeté du lest.

Écrit et réalisé par Fanny Mallette, produit par Voyelles Films Productions inc.

Géant Beaupré
Avec ses 8 pieds et 3 pouces, ce Canadien français a fait courir les foules par ses tours de force et sa taille exceptionnelle. Mort trop jeune et trop loin de chez lui au Missouri en 1904, à seulement 23 ans, son existence comme phénomène de foire ne faisait pourtant que commencer. Après un périple pour le moins étonnant, sa dépouille momifiée se retrouve dans une vitrine du département d’anatomie de l’Université de Montréal où il passera plus de 80 années.

Film d’animation écrit et réalisé par Alain Fournier. Produit par Dock Films inc. en coproduction avec le studio d’animation français de l’ONF.

La chambre
Kurde syrien, Ferhat vient d’arriver à Montréal. Désemparé, il cherche Mustafa, un oncle éloigné. Par un hasard du destin, il se trouve dans la chambre d’un vieil homme, un étranger lui aussi. Or, le vieux est gravement malade, Ferhat se voit forcé d’en prendre soin. Cette rencontre, bien qu’accidentelle, permettra aux deux hommes de réaliser leur propre destinée.

Coécrit et coréalisé par Houman Zolfaghari et Sami Mermer. Produit par Productions Leitmotiv inc.

La coupure
Emma a eu une césarienne. Elle n’a pas vu son fils à sa naissance. Quand la jeune mère voit enfin son bébé pour la première fois, elle ne le reconnaît pas. Maladroite, elle ne sait pas comment s’y prendre avec lui. Peu à peu, mère et poupon s’amadouent. Jusqu’à ce que surgisse le père de l’enfant : lui non plus ne reconnaît pas son bébé.

Écrit et réalisé par Chloé Cinq-Mars. Produit par Bravo Charlie inc.

Le garçon tuque
Plus de doute possible, Edmond, le fils unique de Jacques et Marie, est autiste. Tandis que Jacques se mobilise, Marie s’enferme dans le déni. Complètement dépassée, elle devra sombrer au plus profond de sa douleur
afin d’accepter ce qui se cache derrière cette étrange tuque de laine. Librement inspiré de la nouvelle La Laine, de Noël Audet, Le garçon tuque raconte l’histoire poignante d’une famille au bord de la noyade.

Écrit par Fanny Rainville, réalisé par Larissa Corriveau. Produit par La Créative Films inc.

Mademoiselle Pigeon
Front de l’Ouest, 1917. Le soldat Pépin n’a pas la tête à la guerre. Il a juré à la belle Mademoiselle Pigeon de lui écrire une lettre par jour et même, comble du romantisme, de les envoyer par pigeon. Il ne sait pas encore que tous les oiseaux ont été réquisitionnés par les armées alliées et ennemies. Il devra donc user d’imagination pour tenir sa promesse… et survivre à l’enfer. Mademoiselle Pigeon est un court métrage tragicomique qui nous rappelle que ce que le cœur désire n’est pas toujours ce dont on a besoin.

Film d’animation écrit et réalisé par Alexandra Myotte. Produit par Sémaphore Films inc.

They’re Here
L’action de ce court métrage se déroule dans les années 1950. Sam est une étrange petite fille de 12 ans dont la grand-mère est victime d’un grave accident vasculaire cérébral qui la laisse catatonique. Incapable de composer avec la situation, Sam est convaincue que sa grand-mère est envahie par un extraterrestre et que la seule façon de la sauver est de faire sortir d’elle la créature. La situation se complique, car les adultes autour d’elle ne croient pas à cette idée farfelue et soupçonnent plutôt qu’elle veut tuer sa grand-mère.

Écrit et réalisé par Sydney Zanforlin. Produit par Les productions Head on the Door.

À propos de la SODEC
La SODEC favorise et soutient financièrement la production d’œuvres originales, diversifiées et de qualité, tout en permettant la continuité du travail créatif de réalisatrices et réalisateurs d’expérience et l’émergence de nouveaux talents.

– 30 –

Source et renseignements
Johanne Morissette
Directrice des communications
514 841-2314
Johanne.Morissette@sodec.gouv.qc.ca